Shopping culinaire

by admin3110
Shopping culinaire

En fin de séjour, faites votre provision de condiments et autres aliments pour votre retour en France. Voici la liste de ce que vous pouvez emporter sans problème dans vos bagages (en soute, pour éviter de vous les faire confisquer).

 

Afin de ne pas vous charger inutilement, il faut avant tout savoir que certains aliments sont très facilement trouvables en France. Voici la liste des produits dont il n’est pas nécessaire de vous encombrer :

Les champignons secs : Ils ne sont généralement pas thaïlandais, ils sont chinois, vraiment aucun intérêt.

Les piments frais : On en trouve facilement en France, même en grande surface, au rayon fruits exotiques. Et, hormis pour les vrais connaisseurs, leur goût n’est pas très différent de ceux que vous pourrez acheter en Thaïlande. De plus, ils risquent de s’abîmer pendant le voyage.

La citronnelle : Celle qui se trouve dans les magasins asiatiques en France est presque aussi fraîche que celle que vous trouverez sur les marchés de Bangkok.

La sauce de soja : Son goût n’est pas différent de celle trouvée en France.

La sauce de poisson : Attendez votre retour en France pour en faire l’acquisition, sauf si vous avez déniché une bouteille provenant d’une exploitation artisanale ! Emballez-la alors bien car si elle explose dans vos valises, l’odeur sera terrible et le souvenir de cet achat risque d’être impérissable…

 

En revanche, certains produits qu’on s’imaginerait trouver facilement dans les magasins asiatiques français méritent d’être emportés, car leurs goûts sont complètement différents. En voici la liste :

L’ail : L’ail thaï est beaucoup plus doux et sucré que le nôtre. Personnellement, j’en emporte une bonne dizaine de sachets.

Les citrons verts : Ronds et de toute petite taille, ils sont incroyablement plus parfumés que nos gros citrons verts foncés.

Le sucre de palme en galets ou mieux, en sachet, à l’état mou : Son goût est bien meilleur que les galets tout secs vendus dans les épiceries asiatiques françaises.

Les échalotes et l’ail frits : Emportez-en quelques sachets car ceux achetés en France dans les commerces asiatiques sont ternes, à la fois friables et durs.

 

Voici également quelques épices et condiments dont vous auriez bien tort de ne pas remplir votre valise :

 

La pâte de curry fraîche : Vous pourrez trouver de la pâte de curry industrielle en sachets, mais la meilleure reste l’artisanale, vendue sur les marchés. Emballée dans un petit sac plastique, elle peut facilement faire le voyage.

Les petits pots de pâte de piment : Il en existe des dizaines et il est difficile de déchiffrer leur composition, mais choisissez-les à l’aveugle, toutes sont intéressantes.

Les piments séchés : Ils se conservent sans problème et pendant longtemps.

Les crevettes séchées : Choisissez la taille intermédiaire et vérifiez que leur odeur n’est pas trop forte.

Le poivre en grains : Les petits sachets de poivre blanc ou noir en grains font de parfaits cadeaux pour vos amis. Vous en trouverez du noir et du blanc.

Les échalotes rouges en bouquet : Petites et sucrées, elles sont parfaites en salades.

La viandede porc en filaments : Elle est vendue en sachets et supporte très bien le voyage.

Les saucisses sèches : Elles ne sont pas spécifiquement thaïlandaises mais plutôt chinoises. Néanmoins, elles valent le coup d’être emportées car elles sont bien meilleures que celles que l’on trouve en France. Elles ont un goût sucré qui va très bien avec le riz gluant.

 

À votre retour, voici comment conserver vos petits souvenirs alimentaires : 

La pâte de curry se garde sans problème au réfrigérateur. Pressez le sachet de façon très serrée afin de faire le vide d’air, ainsi elle ne s’oxydera pas et se conservera des mois.

Les pots de poudre de nam phrik et de pâte de piments se conservent dans un placard. Placez ceux qui sont un peu humides au réfrigérateur si vous avez un doute. Et les secs dans un endroit sec.

Les crevettes séchées sont à consommer rapidement pour éviter qu’elles ne prennent un goût d’ammoniaque désagréable. Gardez-les au réfrigérateur si vous comptez les utiliser dans la semaine, sinon le mieux est de les congeler.

L’échalote et l’ail se conservent dans un endroit sec à l’abri de la lumière, surtout pas au réfrigérateur. L’échalote est à consommer dans la semaine, car elle pourrit vite. Pour conserver l’ail, surtout si vous en avez acheté une grande quantité, l’idéal est de le placer dans une boîte à chaussures en carton et de percer le couvercle de petits trous. L’obscurité et l’aération douce vous permettront de les garder des mois. Sortez-les bien de leur sachet pour qu’ils ne moisissent pas.

Vos citrons sont à ranger dans le bac à légumes, dans leur petit sachet, pour éviter qu’ils ne sèchent.

Le poivre et toutes les épices sèches (piment, etc.) se rangent dans des boîtes à l’abri de la lumière. Mais ne les oubliez pas cependant !